2 min pour comprendre la Psychogénéalogie

2

Aujourd’hui je vous présente dans une courte vidéo la « psychogénéalogie« . C’est une branche de la psychologie à laquelle je me suis intéressée dans mon expérience personnelle. Comme bon nombre d’entre nous j’ai cherché à comprendre et à mettre fin à certains schémas qui se répétaient dans ma vie.

2 min pour comprendre la Psychogénéalogie 

Cette vidéo vous a plu ? Elle pourrait parler ou aider quelqu’un de votre entourage ? Offrez-lui ce cadeau en partageant cette vidéo. Merci 😉

La psychogénéalogie a été théorisée pour la première fois par Anne Ancelin Schützenberger dont l’idée consiste a mettre de l’ordre dans le « chantier » laissé par nos ancêtres : Elle est notamment l’auteur du livre « Aie, mes aïeux ». Cet outil permet d’aller regarder de plus près les « fantômes familiaux » et de se libérer du destin familial.

« La psychogénéalogie est une clinique développée dans les années 1970 selon laquelle les événements, les traumatismes, les secrets et les conflits vécus par les ascendants d’un individu conditionnent ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles psychologiques, ses maladies, voire ses comportements étranges ou inexplicables. Depuis, cette pratique clinique a été théorisée par de nombreux psychanalystes, tels Françoise Dolto, Didier Dumas ou Nicolas Abraham et Maria Torok. Ils donneront naissance à la psychanalyse transgénérationnelle ». Source : wikipédia.

Exemple d’histoire :

« Depuis des années, François souffrait de maux de gorge et du syndrome de Reynaud, une mauvaise circulation sanguine de l’extrémité des membres, qui donne une sensation de froid permanente. « Toutes les tentatives pour traiter ces problèmes à l’aide de la médecine conventionnelle avaient échoué, explique-t-il. J’ai eu l’occasion de m’engager dans un travail de psychogénéalogie avec une thérapeute. Pendant quelques mois, j’ai dû construire mon arbre généalogique en menant mon enquête sur les origines de ma famille. Cela m’a demandé beaucoup de temps, mais je suis parvenu à remonter jusqu’à la Révolution, en Vendée. J’ai alors découvert que mon aïeul s’appelait lui aussi François et qu’il avait été guillotiné le 9 janvier 1793. Or je suis né ce même jour, cent soixante-dix ans plus tard, le 9 janvier 1963. Nous avons alors joué cet épisode historique en psychodrame, et tous mes symptômes ont disparu ! » Source : www.psychologie.com

Transcription de la Vidéo :

« Bonjour, c’est Audrey de ZOOM Thérapie.
Aujourd’hui, je fais cette courte vidéo pour vous parler d’un sujet pour le moins étrange. Mais qui peut avoir un réel impact dans notre vie.
Ce sujet, c’est la mémoire de nos ancêtres qui vit à-travers nous de façon inconsciente.
Une branche de la psychologie qu’on appelle la « psychogénéalogie » étudie ce phénomène.
Nous pourrions nous demander pourquoi nous sommes liés à nos ancêtres et nous avons tendance à répéter des schémas qui nous nuisent. La réponse que la psychogénéalogie apporte à ça c’est qu’il y a des événements qui peuvent être considérés comme douloureux ou traumatiques tels que des deuils, des traumatismes, des grosses difficultés avec l’argent ou bien encore des secrets, des non-dits.
En fait, il y a tout un pan d’événements qui, dans la vie de nos ancêtres ont pu ne pas être digérés et qui ont laissé comme une espèce de trace énergétique qui s’est cristallisée et qui s’est transmise aux générations suivantes.
Si vous allez voir un thérapeute qui pratique la psychogénéalogie, vous allez monter avec cette personne votre arbre généalogique vous allez voir avec quelles personnes, ou quels événements ou quelles dates ou quels prénoms votre histoire peut-elle être en lien.
Décoder qu’est-ce qui se cache derrière des informations identitaires telles que notre prénom, notre nom, notre date de naissance le métier que nous exerçons, la place que nous occupons dans notre fratrie.

Nous ouvrons la porte de notre mémoire familiale et nous pouvons donc trouver, à quoi ces informations sont reliées car comme le disait Carl Gustav Jung : « Tout ce qui ne remonte pas à la conscience, se retrouve sous la forme de destin ».

Pour nous aider à nous libérer d’un héritage familial qui nous entrave, le praticien en psychogénéalogie peut être amené à nous faire pratiquer un « acte symbolique » ou un « rituel symbolique ».
En fait, c’est un acte symbolique que nous allons effectuer dans le présent et qui aura comme mission de venir réparer l’événement traumatique qui s’est produit dans la vie de notre ancêtre et que nous portions malgré nous.
En clair, éclaircir certains points dans notre généalogie peut nous aider à littéralement transformer notre vie. Car de ce fait, le passé peut reposer en paix, et nous nous pouvons gagner en liberté intérieure
Voilà pour le partage d’aujourd’hui, c’était Audrey de ZOOM Thérapie.

Je vous souhaite une magnifique journée et comme toujours, une merveilleuse santé.

A bientôt. »

 

 

Donnez Votre Avis

0%
0%
Génial
  • User Ratings (2 Votes)
    9.9
Share.

2 commentaires

    • Bonjour,
      Vous avez raison, j’ai évoqué les ancêtres « qui nous nuisent » mais j’ai omis de dire que si nous héritons de certaines « casseroles », nous héritons aussi de magnifiques potentiels !
      Merci de cette précision,
      Belle journée et merveilleuse santé à vous,
      Audrey

Laissez un Commentaire